[Annonce] Soutenance de thèse

J’ai le plaisir d’annoncer la soutenance de ma thèse intitulée

Les mots du genre.
Activité métalinguistique folk et constitution d’un événement polémique

dirigée par Marie-Anne Paveau

La soutenance publique aura lieu le mardi 22 mai 2018 à 14h à Paris 13, campus de Villetaneuse, salle T204, devant un jury composé de:

  • Mme Céline Béraud, directrice d’études, EHESS
  • Mme Claire Blandin, professeure, Université Paris 13
  • M. Dominique Maingueneau, professeur, Sorbonne Université
  • Mme Sophie Moirand, professeure émérite, Université Paris 3
  • Mme Marie-Anne Paveau, professeure, Université Paris 13.

Elle sera suivie d’un pot amical dans une salle attenante.


Résumé de la thèse

À partir de 2011, une polémique apparemment inédite s’installe dans la sphère publique française. Elle porte sur le concept de genre, plus particulièrement sur son utilisation dans des programmes scolaires et dans le domaine législatif. Cette polémique est ici envisagée comme un évènement dont il s’agit de saisir la constitution – terme préféré à celui de construction – entre 2011 et 2014. L’objectif est plus précisément de comprendre comment l’activité métalinguistique sur les mots liés au genre, activité effectuée par des actrices-locutrices ordinaires, participe de la constitution d’un tel événement. Un corpus d’énoncés francophones natifs du web (sites, blogs, réseaux sociaux) a été rassemblé, ainsi qu’un corpus de référence plus hétérogène (livres, tweets, emails, compte rendus de séances parlementaires…), afin d’étudier la mise en conflit des mots du genre du point de vue de la nomination et de la définition. L’étude propose ainsi une analyse du discours polémique à entrée lexicale nourrie par les théories de l’argumentation et par des savoirs contributeurs, venus des études de genre et d’ailleurs. Elle montre qu’il est crucial de prendre en compte les prédiscours de la linguistique folk, y compris dans leur dimension éthique, pour comprendre l’activité métalinguistique des actrices-locutrices et le rôle qu’elle joue dans la constitution de l’événement. En mettant au jour une peur de la dénaturation qui affecte à la fois le sexe et le langage, la thèse apporte également aux études de genre une façon nouvelle d’appréhender les discours essentialistes sur « la différence des sexes ».

From 2011, an apparently unprecedented controversy has held a place in the French public sphere. This controversy centres on the concept of gender, specifically its use in school programmes and legislation. The constitution – rather than construction –, between 2011 and 2014, of what is here considered as an event is the focus of this study. The particular aim of this thesis is to understand the role played by folk actor-speakers’ metalinguistic activity about words related to gender in the constitution of such an event. A corpus of web-native francophone utterances (websites, blogs, social networks) was gathered, along with a more heterogeneous reference corpus (books, tweets, emails, transcripts of parliamentary sessions, etc.), in order to analyse, in terms of nomination and definition, how words related to gender became conflictual. The study thus proposes an analysis of polemical discourses which uses words as a point of entry, and is supported by argumentation theories and contributory knowledge from gender studies and elsewhere. It shows how crucial it is to take into account the prediscourses of folk linguistics, including ethical ones, to understand actor-speakers’ metalinguistic activity and the role it plays in the constitution of the event. By bringing to light a fear of denaturation which affects both sex and language, this thesis also provides gender studies with a new way of interpreting essentialist discourses about the differences between the sexes.

Plan d’accès

Cliquer pour agrandir l’image

Anne Charlotte Husson

Curieuse invétérée, féministe incorrigible, apprentie chercheuse et aventurière des mots.

More Posts

Follow Me:
TwitterLinkedIn


Anne Charlotte Husson

Curieuse invétérée, féministe incorrigible, apprentie chercheuse et aventurière des mots.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.